Page 4 sur 5

MessagePublié: 04 Déc 2006 15:20
par Daikiri
Daikiri s'arrêta sur le chemin, se retournant pour voir les autres. Tenant son panier contre sa hanche, elle lança à sa soeur :

"Et bien Martini ? tu vas rester plantée comme ça au milieu du chemin toute la matinée ?"

Elle se mit à rire tout en disant ces mots. Elle avait hâte d'aller chercher de l'eau... en fait, surtout de revenir et de manger car elle aussi commençait à sentir la faim pointer le bout de son nez...

MessagePublié: 04 Déc 2006 21:35
par Latie-Atlantide
Continuant de parler avec Rugie, portant chacune un panier, Latie ne s'arrêta pas. Elle aussi avait hâte de retourner au campe et de discuter avec les autres pour savoir ce qu'il allait faire de leur journée. Les deux soeurs les rattraperaient bien.

Elle sourit en entendant Daikiri appeler sa soeur. Elles étaient tellement différentes qu'on ne les auraient pas pris pour des Jumelles. Latie les aimait bien et était contente de leur compagnie dans ce camp. Avoir des jeunes filles de son âge la changeait de la compagnie de Druwez et Danug.

MessagePublié: 06 Déc 2006 21:05
par MJ-Animaux
Les deux juments toujours intriguer par la petite créature que contenais le panier Hartal tenais resta autour de lui guettent étrange bête qui dormais replier sur elle-même. La petite créature chétif semblais avoir froid et grelottais un peu a son age la fin duvets la protégeais mal du froid printanier.

Petite-tonnerre lui fus bien content quand sa petite maîtresse lâcha enfin la lanier de cuir pour aller aidée sa sœur. La longe qu’il traînais maintenant par terre passa entre ses jambe et s’entortilla pondant que l’animal marchais dernier les deux sœurs qui ne s’aperçut pas de sa présence.

MessagePublié: 11 Déc 2006 13:14
par Daikiri
Daikiri décida que Martini allait les rejoindre plus tard... Elle sourit, puis se mit à marcher rapidement pour suivre Latie. Elle ne remarqua pas la présence de Petit-tonnerre derrière elle, mais accéléra encore un peu pour se mettre au niveau de Latie.

Elle aimait bien Latie. Depuis leur enfance, Martini et elle ne s'étaient pas quittées. Bien sûr elles étaient très différentes, mais un lien très fort les unissait. Peut-être même qu'elles finiraient un jour par trouver des jumeaux, aussi différents qu'elles l'étaient l'une envers l'autre...

MessagePublié: 04 Jan 2007 21:24
par Latie-Atlantide
Elles finirent par atteindre la rivière... Les bords de celle-ci étaient encore gelés. Latie posa le panier et chercha un baton pour casser la glace et pouvoir atteindre l'eau liquide. La rivière ne tarderai plus à dégeler totalement heureusement. Latie s'avança sur le bord, et cassa la fine pelicule de glace du bord.

" Et voilà il ne reste plus qu'a remplir les deux paniers! " ajouta t'elle en se saississant de l'un des deux.

MessagePublié: 07 Jan 2007 21:07
par Ranec
:arrow: Depuis le Foyer de l'Ocelot

Tandis que les jeunes femmes s'occupaient de rapporter de l'eau, Ranec s'assit en tailleur sur une large pierre plate, et déballa ses outils. Ralev, debout à ses côtés, le regardait faire avec une attention étonnante pour un enfant de son âge. Tous les gestes et regards de l'homme de son foyer ne lui échappaient guère. Ranec plaça les outils devant lui, bien en ordre, et défit le lacet de cuir qui maintenait la peau protégeant la sculpture inachevée. Il considéra l'objet, le tournant et le retournant dans ses mains, notant mentalement toutes les portions nécessitant d'être travaillées en priorité. Après un sourire empli de bonté à son fils, il se mit au travail, commençant par casser de petits éclats d'ivoire afin d'affiner la forme de sa sculpture...

MessagePublié: 18 Jan 2007 19:41
par MJ-Personnage
Ralev fut tout de même assez vite lassé de regarder son père sulpter et il se rapprocha de Hartal et de son panier. Il tendit le doigt vers le hamster surpris. Et rentra dans une conversation d'enfant avec ce dernier. A propos du hamster de la fronde et de tout un tas de chose. Il restait a portée de vue de Ranec.

MessagePublié: 15 Fév 2007 12:07
par Daikiri
Daikiri sourit de nouveau à Latie et commença précautionneusement à aider Latie à remplir le premier panier...

En récupérant le premier panier pour le reposer sur le sol et prendre le deuxième, elle soupira.


"Pff, c'est lourd..."

Mais, même si cela était lourd pour elle, elle ne laisserait pas la petite porter un panier. Elle releva une mèche de ses cheveux et attrapa le deuxième panier.

MessagePublié: 16 Fév 2007 22:50
par Latie-Atlantide
Latie sourit à Daikiri.

" Oui c'est lourd! Je comprends mieux pourquoi MArtini est restée." Dit-elle en riant. Puis, les deux panier étant rempli elle commença le trajet retour en portant l'un deux.

En arrivant un peu plus haut sur la pente vers le camps, Latie apperçu la silhouette de Ranec. Elle appostropha alors son Cousin!


"Ranec! Eh tu veux pas venir nous donner un coup de main, à moins que l'art ne puisse attendre." Elle disait cela en plaisantant car Ranec était très serviable et faisait plus que sa part des traveaux du camp. Elle était heureuse qu'il se soit uni à Tricie car elle aimait beaucoup la jeune femme. Et cette union, et la présence Ralev avait peu à peu alléger la peine liée au départ d'Ayla. Enfin, c'est ce qu'il parraissait. Il avait retrouver son air rieur et moqueur. Il ne manquait pas une occasion de taquiner, surtout ses cousines et les autres jeunes filles du camp. Daikiri et Martini allait sans dout le découvrir à leur dépend. Latie sourit intérieurement à cette pensée....

MessagePublié: 17 Fév 2007 19:29
par Ranec
Il releva la tête en entendant la jeune femme le héler, sans arrêter au préalable son mouvement. Malheureusement...

TOC !

"Aouh !"

Malgré des années d'expérience, il venait de se taper l'ongle de l'index. Le côté positif, c'est qu'il n'avait pas amoché sa sculpture. Par contre, il aurait un bleu. Ralev, en entendant le choc, leva les yeux vers son père, le vit en train de se sucer le pouce, et se retourna vers le hamster, lui disant avec le plus grand sérieux : "Tu vois ? Il faut toujou's rega'der ce qu'on fait et rester concentwé."

Outre le fait qu'il avait du mal à prononcer les 'r', sa manière de répéter au mot près, à un hamster en plus, ce que Ranec lui disait quand il lui apprenait la sculpture fit éclater de rire ce dernier. L'homme à la peau sombre se leva, épousseta ses jambes, et se rapprocha de Daïkiri et Latie, un sourire empreint de fierté au lèvres.

"Voyez comme ce petit deviendra un jour un grand sculpteur !"

Sans plus de cérémonie, il se saisit de deux des paniers que les jeunes filles avaient remplis, et se dirigea vers l'entrée du campement. Sur le ton de la conversation (mais la taquinerie n'était jamais bien loin chez lui), il leur dit :

"Quand même, je me demande pourquoi vous ne chargez pas les chevaux au lieu de vous charger vous-mêmes. A moins que vous ne vouliez avoir des bras d'hommes, peut-être?"

MessagePublié: 18 Fév 2007 13:37
par Latie-Atlantide
[Genre Quel hommme !!!! C'est pas parce ue nous sommes des filles que nous sommes faibles :P ]

Latie Sourit en voyant Ranec attraper les paniers et le taquina!

"Est ce que tu cherches à impréssionner Daikiri? Pourtant Tricie n'est pas loin, une jolie femme dans tes fourures ne te suffit plus? Non ne nie pas, Tu essaye de mettre ton bleu sur de la distraction, mais c'est l'apparition de deux jeunes femmes qui t'a distrait... Non?"

Latie plaisantait gentilement, Ranec était comme un grand frère pour elle, il avait été élevé ensemble par Nezzie et il n'y avait aucune ambiguité entre eux. Elle n'était plus une jeune fille timide et avait pris beaucoup d'assurance depuis son entrée dans l'âge adulte.

" Sans aucun doute Ralev sera un grand sculpteur s'il n'est pas dégouté de manger de la poucière d'ivoire... Il sera peut-être moins maladroit que son père, mais il tournera les coeur comme toi, sans aucun doute! Il est si mignon!

Ralev avait vraiment une beauté particulière, il avait la peau blanche, les yeux bleu pâle et des cheveux roux et bouclé comme son père, il avait le visage de son père. Ce mélange étrange donnait un enfant adorable. Déjà la plus part des femmes avait du mal à lui refuser d'être gaté.

" Tu as raison pour les cheveaux, Ranec," ajouta t'elle , "Il faudrait qu'ils commencent à nous rendre des services. Aujourd'hui nous allons aller dans les plaines j'espère, nous leur ferons porter un chargement, nos tentes et puis d'autre choses. Même si nous n'en avons pas vraiment besoin car nous comptons revenir ce soir, c'est plus prudent de les avoir avec nous et il doivent apprendre! "

MessagePublié: 18 Fév 2007 14:04
par MJ-Animaux
Les chevaux avaient profiter d'être près de la rivière et de la fine pellicule de glace pour boire. Durant les tempêtes, Latie avait fait fondre de la neige pour qu'ils aient de l'eau, c'était grand avantage par rapport aux autres cheveaux.

Après avoir bu, les chevaux, voyant qu'on ne s'occupait plus d'eux, s'éloignèrent légèrement. Ils allèrent gratter la neige sur la prairie pour tenter de trouver des pouces d'herbe nouvelle dont ils se régalaient.

MessagePublié: 18 Fév 2007 14:55
par Daikiri
"Bonjour Ranec."

Daikiri était venue au clan pour étudier la sculpture avec Ranec. Elle restait encore timide vis à vis de lui, admirative des sculpture qu'il faisait, alors que les siennes continuaient désespérément de n'être que des esquisses de ce qu'elle voyait. En rêve ou ailleurs.

Elle n'osa donc pas rentrer dans la conversation.

MessagePublié: 21 Fév 2007 15:41
par Ranec
Ranec répondit avec un sourire bienveillant au salut de la jeune femme.

"Bonjour, Daïkiri. Viendras-tu travailler avec moi, aujourd'hui ?"

Il posa les paniers près de l'entrée de l'habitation, afin qu'ils soient accessibles à tous.

"Je voulais aujourd'hui te montrer comment on peut lisser la surface d'une statue. J'ai presque fini celle du renne que je t'ai montrée hier."

MessagePublié: 23 Fév 2007 21:46
par Latie-Atlantide
"Ranec!! Comment peux tu songer à sculpter par une journée pareille! Regarde ce soleil, c'est le premier jour de beau temps depuis une éternité... Pas question de te laisser Daikiri. Nous partons en promenade avec les cheveaux, peut-être même Chasser d'après Rugie. Nous attendons de savoir si Mamut pense que la chasse sera favorable ou non!

Tu ne préfères pas nous accompagner plutôt"


Le sourire enjoleur de Latie ne laissait pas beaucoup de latitude. Elle espérait bien que Ranec les accompagnerai. Ses chants et ses taquineries égayaient toujours les marches qui parfois pouvaient se révéler longues!